Nos Actualités

Suivez et partagez toutes les nouveautés Athlex. Nos évènements, nos installations, et nos produits.

Retour sur appuis, quel est le bon moment ?

Nombreux sont les kinésithérapeutes qui s’interrogent sur le bon timing pour démarrer une rééducation ou une reprise d’exercices sans risque pour le patient. Avec cette problématique en ligne de mire, la balnéothérapie peut être une solution intéressante. Elle permet de réaliser un travail en douceur pour les articulations puisque l’eau déleste le patient d’une partie de son poids. La rééducation peut donc être plus précoce et plus sécurisée. 
En revanche, cette thérapie est contraignante aussi bien pour l’équipe médicale que pour le patient. De plus, un tel équipement nécessite un investissement important à l’acquisition, en fonctionnement et en entretien.



Un autre dispositif, plus simple et plus pratique, propose un allègement du poids de corps, sans utiliser l’eau mais grâce à un système d’air. L’Alter G, tapis de marche et de course anti-gravité, enferme l’air dans son bag et permet, grâce à son système breveté de pression différentiel, une mise en apesanteur du patient.

Découvrez la fiche produit de l'alter G

Plus pratique et rapide, troquez votre maillot de bain contre un short en néoprène.

Ce tapis de course anti-gravité est très simple d’installation.

Le patient s’habille d’un short spécifique en néoprène et s’installe sur le tapis. D’une main, le kinésithérapeute remonte le cockpit et le bag autour du patient et enferme les membres inférieurs hermétiquement en zippant le short au bag de l’Alter G. La calibration du tapis s’effectue en quelques secondes. La séance peut démarrer.

Le thérapeute règle l’allègement du patient au % prêt offrant une approche nettement plus précise que la balnéothérapie. Il est possible d’alléger de 80% le poids du corps du patient. Les kinésithérapeutes peuvent donc réaliser des protocoles personnalisés permettant au patient de revenir progressivement à une séance à 100% de leur poids

 

 

Plus de 60 Alter G en France.
A qui le tour ?

Après les centres de rééducation, les Hôpitaux-CHU et les grands clubs de sports professionnels, ce sont les cabinets de kinésithérapie libéraux qui commencent à s’intéresser sérieusement à cette technologie. Aujourd’hui ce sont plus de 25 structures qui se sont déjà équipées d’un Alter G.

Voir la carte des structures équipées d'un Alter G

 

Et comme ce sont encore eux qui en parlent le mieux, découvrez les témoignages des kinésithérapeutes qui l’utilisent :

  • Bertrand D. (75) J’utilise l’Alter G auprès des seniors. Ma patiente centenaire a débuté sa rééducation avec 3 minutes de marche à 1km/h. Après plusieurs séances, elle marche désormais 12 minutes à 2.5km/h.

  • Alexandre B. (13) Ce que j’apprécie c’est sa simplicité d’utilisation et d’installation. Facile, pratique et peu encombrant en comparaison des autres systèmes d’allègements existants, l’Alter G est idéal pour mon cabinet.

  • Jérémie M. (31) Pour moi, l’Alter G rentrait totalement dans ma démarche de « Kinésithérapie du sport pour tous ». Je l’utilise aussi bien auprès des enfants, que des athlètes professionnels ou encore des personnes âgées.

 

Retour

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.